Le logement « en ville »

C’est la solution que finissent par adopter la majorité des étudiants. Mais on trouve de tout sur le marché.

Les chambres meublées tout d’abord, constituent une solution économique, et adaptée aux cas d’étudiants qui ne vont pas rester plus d’un an ou deux dans une ville universitaire. Il s’agit, soit de pièces louées par des particuliers dans leur habitation principale, soit de pièces situées dans des maisons ou des appartements à partager avec d’autres locataires. Les WC et la salle de bains sont souvent communs, et il n’est pas toujours possible de faire la cuisine.

L’appartement indépendant revient sensiblement plus cher, mais le confort est tout autre : kitchenette, WC et salle de bains individuels vous donneront l’impression d’être vraiment chez vous. Mais il faudra en visiter plusieurs avant de trouver votre nid douillet : les loyers vont du simple au double, et l’état des logements est très variable..

Les logements loués en co-location constituent sans conteste la solution présentant le meilleur rapport qualité-prix : mais il faut bien choisir ses co-locataires, car la cohabitation entre « copains » tourne régulièrement au vinaigre.

Le problème ici est de trouver un logement adapté, et un propriétaire qui accepte de louer à plusieurs étudiants : la plupart d’entre eux préfèrent de beaucoup louer à des familles.